Au bout de mes souliers

Un bel instant d'émotion au Théâtre Rive Gauche: Barbara et l'homme en habit rouge

14 Février 2016, 22:13pm

Publié par Claire

Il y a des spectacles dont on ne sort pas tout à fait indemne, mais tout à fait ému, transporté ailleurs... Et c'est ce qui m'est arrivé il y a quelques jours en sortant de "Barbara et l'homme en habit rouge" au Théâtre Rive Gauche, qui m'a totalement bouleversée.

Dans ce spectacle, nous retrouvons en effet Roland Romanelli, qui accompagna Barbara sur scène, mais aussi, plusieurs années, dans la vie. Et c'est cela qu'il nous raconte avec tendresse, et avec une émotion palpable, pendant le spectacle; des instants de vie, une complicité, des disputes parfois. A travers lui, on découvre une Barbara drôle, triste, capricieuse... Toujours grâce à de petits anecdotes, mais aussi bien sûr en chansons, avec la magnifique interprétation de Rébecca Mai, bien sûr accompagée à l'accordéon puis au piano par Roland Romanelli, et au violoncelle par Jean-Philippe Audin.

La mis en scène est très réussie et empreinte de poésie: Roland Romanelli parle au public comme à un vieil ami (après tout, c'est avec lui que Barbara a eu "sa plus belle histoire d'amour"...), Barbara apparaît parfois en théâtre d'ombre, ou on l'entend à travers quelques extraits d'interviews... Mais surtout, on se délecte de réécouter et (re)découvrir certaines chansons, qui trouvent un nouvel éclairage grâce au musicien-confident. D'ailleurs, le titre du spectacle vient du premier cadeau que Barbara lui a offert: un flacon du célèbre parfum Habit Rouge. Au fil du spectacle, les larmes venaient, et le final est une très jolie surprise, remplie d'émotion, mais je ne vous en dis pas plus... Un très joli moment donc, à l'image de l'immense Barbara!

 

Petit conseil: si comme moi, vous venez le week-end, attention, la salle est absolument remplie. Si vous achetez une réservation sur Internet, prévoyez donc d'arriver en avance car beaucoup de personnes attendaient pour récupérer leur billet.

Barbara et l'homme en habit rouge

Avec Rébecca Mai (Chant), Roland Romanelli (accordéon et piano), Jean-Philippe Audin (violoncelle)

Mise en scène: Eric-Emmanuel Schmitt

Au Théâtre Rive Gauche, depuis le 28 janvier 2016 (6 rue de la Gaîté, 75014 Paris)

Du mardi au samedi à 19h

Matinée le samedi à 15h

Tarifs au guichet: de 12 à 36€

 

Invitations offertes par le Théâtre Rive Gauche, merci à eux :)

Voir les commentaires

Vibrer avec Stomp au Casino de Paris

2 Février 2016, 22:29pm

Publié par Claire

Vendredi dernier j'ai eu la chance d'assister à une des représentations de Stomp au Casino de Paris. Ils passent souvent à la télévision, je pense que vous les avez déjà vus: ce groupe de 8 musiciens, qui existe maintenant depuis 25 ans, utilise des objets du quotidien pour en faire des percussions, mais aussi de magnifiques chorégraphies: balais, sable, poubelles, éviers, boîtes d'allumettes...

J'étais donc toute contente de venir les voir, pour une fois qu'ils étaient de passage en France! Ils sont vraiment impressionnants: les objets deviennent de vrais instruments de musique, objets de fascination pour nous, spectateurs, dans un spectacle très vivant. Je vous l'avoue, je me suis dit qu'au bout d'un moment, cela me paraîtrait un peu long, eh bien pas du tout, car en plus du côté instrumental et chorégraphique, il y a un vrai jeu d'acteur. L'un des percussionnistes jouant la dernière recrue quelque peu... perdue, ce décalage humoristique apporte un vrai plus au spectacle.

Vibrer avec Stomp au Casino de Paris

Mais mon moment préféré était étonnamment... presque silencieux. Les huit artistes se mettent en ligne à l'avant de la scène et allument alternativement des briquets - un dans chaque main. Et alors là, je dois dire que c'est vraiment impressionnant: ils arrivent à faire un extraordinaire travail de synchronisation, avec un voyage de la lumière d'une main à l'autre, ou bien encore en reproduisant l'effet d'une guirlande qui clignote. J'ai trouvé que cela rendait presque les briquets poétiques!

Mon seul petit bémol est le système pendant le spectacle qui fait que lorsqu'une personne regarde son téléphone ou prend un photo, toute la rangée est éclairée en guise d'avertissement. C'est vraiment gênant, et comme c'est arrivé dans notre rangée, j'ai mis un peu de temps à me replonger dans le spectacle. Je ne sais pas vous dire si c'est spécifique à la salle ou à leur spectacle. Pour le reste, c'était vraiment une réussite car Stomp arrive à nous communiquer une grande énergie et un réel charisme.

Ils ne sont plus là que jusqu'au dimanche 7 février (réservation ici), en revanche, vous pourrez les retrouver dans leur autre spectacle, L'Orchestre des Objets Trouvés, du 11 au 20 mars 2016 à L'Olympia. D'ailleurs, je pense que je vais davantage encore apprécier ce spectacle à titre personnel, puisqu'aux percussions, une mélodie vient se rajouter avec de drôles d'objets, toujours du quotidien, et que ce spectacle semble mêler poésie, enchantement et humour...

Invitations offertes par GDP, merci à eux :)

Voir les commentaires